Brûlures solaires & Double Spirale, Charles Ross

Brûlures solaires

Charles Ross a enregistré jour après jour la brûlure du Soleil à travers une lentille de fresnel judicieusement orientée sur une planche peinte en blanc. Le procédé de relevé mécanique laisse la surface blanche immaculée lorsque les nuages voilent le Soleil. Par beau temps, le panneau retranscrit la brûlure du Soleil et son intensité, laissant en blanc les passages nuageux . Chaque jour, la courbure du dessin se modifie, s'inversant de l'hiver à  l'été, se raidissant en droite au printemps et en automne.

 

(commande publique, collection CNAP, pour le château d’Oiron, CMN) 
Photo : S. Quenault / CMN

 

Double Spirale

La double spirale, incrustée dans les tomettes en terre cuite lors de la restauration de la salle, reprend en miniature les brûlures sur des plaques de métal. Cette double spirale prend forme en additionnant les brûlures du soleil jour après jour les unes derrière les autres sur une période de 6 mois. N’est-il pas étonnant de retrouver ces mêmes marques sur des ruines amérindiennes au Nouveau Mexique? Sans doute la même expérience s’est déroulée en une autre époque ? 

  

Photo : Eric Chauvet / CMN