Art & Architecture

article | Temps de Lecture2 min

Erik Dietman

La Naissance du monde, 1990

Bronze et marbre

Armoire : 220 X 130 X 61 cm

Boutons : 15 x diam. 80 cm

Collection Cnap, inventaire Fnac 92042

 

sculpture de Erik Dietman, composée d'une armoire en bronze et de deux gros boutons en marbre (un blanc et un noir)
Erik Dietman, La Naissance du monde. Collection Cnap

© Laurent Lecat, Centre des monuments nationaux

 

Avec ce corps d’armoire dépourvue de portes, ce bouton blanc et ce bouton noir, La Naissance du monde d’Erik Dietman (1937-2002) fonctionne comme une figure érotique, en écho à celle de G. Courbet. La version de Dietman est plutôt excessive et Rabelaisienne.

La conception d’un tel enfant exigeait des parents de taille, et si l’on juge du gabarit à partir des deux boutons de braguette qui ont dû sauter pour l’occasion, le géniteur devait être une armoire à glace… En référence au récit mythique, l’accouplement est suggéré par ce jeu d’opposition des deux boutons, noir et blanc, dedans / dehors, debout / couché.

Le dossier thématique

La collection Curios & Mirabilia

Dossier | 54 contenus

Sculpture de Thomas Shannon dans la tour des ondes. La demi sphère supérieure de l'œuvre flotte dans l'air par magnétisme.