Détail de l'oeuvre Venice Stack de Sean Scully

Exposition Sean Scully "Blur The Edges, Love One Another"

Exposition en cours

Quand l'abstraction géométrique rencontre la majesté architecturale du château d'Oiron!

Le Centre des monuments nationaux présente l’exposition Blur The Edges, Love One Another de Sean Scully au château d’Oiron du 23 mai au 6 octobre 2024.


Sean Scully est l’un des artistes les plus importants de sa génération dont l’œuvre a changé le paradigme de l’abstraction en fusionnant le caractère minimal de l’abstraction américaine avec la métaphore et la spiritualité de la tradition européenne.

Il construit ses peintures et ses sculptures à partir de formes simples, intuitivement empilées et emboîtées jusqu’à ce qu’elles occupent tout l’espace qui leur est donné et semblent abriter en leur sein quelque chose de sacré

Il s’intéresse aux qualités intrinsèques des matériaux, qu’il s’agisse des couleurs et de la sensualité de la peinture, de la délicatesse des surfaces rouillées de l’acier Corten ou du contraste entre les surfaces lisses et rugueuses de la pierre.

Les œuvres de Scully sont à la fois physiques et sensibles, à la croisée des mondes matériel et émotionnel.


Le Centre des Monuments Nationaux, souhaitant élargir l’expérience du visiteur vers le parc du château, a invité Sean Scully à réaliser une sculpture monumentale, dans l’esprit des fabriques apparues dans les jardins anglais au XVIIIe siècle pour inviter à découvrir une variété de points de vue et de paysages.


L’artiste a choisi de créer une Stone Tower, formidable "forteresse" en pierre locale, dont la masse et les angles verticaux feront écho à l’échelle et à l’architecture du château. Cette première sculpture permanente de Sean Scully dans une institution publique française est en cours de réalisation et sera dévoilée à l’automne 2024.


Parce que ses sculptures et ses peintures sont intimement liées, l’artiste a sélectionné pour Oiron un groupe de huit peintures afin de présenter la sculpture permanente dans le contexte plus large de son travail : des
peintures abstraites sur aluminium composées de blocs de couleurs horizontaux et verticaux fluides et des espaces poreux entre eux.


Le titre de l’exposition Blur The Edges, Love One Another (Estomper les bords, s’aimer les uns les autres) fait référence à ces espaces entre les blocs de peinture - ou de pierre - et ainsi, à l’idée de l’importance de négocier et d’estomper les frontières entre les gens, les nations, vers un lieu d’amour et de tolérance.


Dans le hall d’entrée du château, faisant le lien entre l’extérieur et l’intérieur, Venice Stack (2020), sculpture de blocs de verre de Murano empilés, véritable vitrail en trois dimensions imprégné d’une sensibilité picturale, accueillera les visiteurs.


Né en 1945 à Dublin, Scully a grandi dans le sud de Londres et s’est installé à New York en 1975. Aujourd’hui, il vit et travaille entre New York, Londres, Aix-en Provence et la Bavière.


L’exposition est dédiée à la mémoire de Jill Silverman van Coenegrachts.

Photo d'une peinture de Sean Scully
Sean Scully, Doric Proteus, 2013 (Huile sur aluminium, 279,5 x 406,5 cm)

© Photo Michael Richter - © Sean Scully, courtesy of the artist